top of page
  • Photo du rédacteurKANJAA Zineb

Faut-il ferrer son cheval ? Une question de santé et de besoin individuel.



La question de savoir s'il faut ou non ferrer un cheval est un débat qui divise depuis longtemps la communauté équestre. Alors que certains soutiennent que le ferrage est essentiel pour assurer la santé et la performance du cheval, d'autres affirment que cela peut être évité grâce à des alternatives plus naturelles. Cet article examine les différents arguments des deux partis et explore les facteurs à considérer lorsqu'il s'agit de prendre une décision sur le ferrage de son cheval.


Avantages du ferrage:

Les partisans du ferrage mettent en avant plusieurs avantages.

Tout d'abord, les fers peuvent protéger les sabots des chevaux contre l'usure excessive, les fissures et les fractures. Ils offrent également une meilleure traction, ce qui peut être particulièrement important pour les chevaux de sport ( CSO, dressage, endurance...). Le ferrage peut également aider à corriger des problèmes de conformation ou des déséquilibres des sabots, améliorant ainsi sa locomotion.


Problèmes liés au ferrage:

Cependant, les détracteurs du ferrage soulignent qu'il peut causer des problèmes.

Le ferrage régulier peut réduire la sensibilité naturelle du sabot, rendant difficile pour le cheval de détecter les irrégularités du terrain. Cela peut entraîner des blessures, notamment des entorses et des chutes. De plus, le ferrage peut perturber la circulation sanguine au niveau du pied et contribuer à des problèmes tels que la pourriture de la fourchette. Certains chevaux peuvent également avoir des réactions allergiques aux matériaux utilisés dans les fers.


Alternatives au ferrage:

Pour ceux qui cherchent des alternatives au ferrage traditionnel, il existe plusieurs options à considérer.

Certains propriétaires de chevaux optent pour le parage naturel, qui consiste à entretenir régulièrement les sabots du cheval sans utiliser de fers. Cette pratique peut aider à maintenir l'intégrité du sabot, à prévenir les problèmes de pied et à favoriser une bonne circulation sanguine. D'autres alternatives incluent l'utilisation de chaussures de protection temporaires pour des activités spécifiques, comme les exercices sur des terrains difficiles.


La décision:

La décision de ferrer ou non un cheval dépend de plusieurs facteurs, notamment de son activité, de son environnement, de sa morphologie et de la qualité de ses sabots. Certains chevaux ont naturellement des sabots plus résistants et peuvent se passer de ferrage, tandis que d'autres peuvent nécessiter une protection supplémentaire. Il est essentiel de consulter un maréchal-ferrant qualifié et un vétérinaire avant de prendre la décision de ferrer ou non son cheval.


Mettre ou non des fers à son cheval reste une décision qui revient au propriétaire. Il doit peser le pour et le contre et faire ce qu’il y a de mieux pour la santé de son animal pour ne pas se retrouver à suivre un effet de mode. Chaque cheval est bâtit différemment et il faut donc prendre en considération son physique, l’intensité et le type de son activité quotidienne ainsi que la qualité du terrain sur le quel il est entraîné.



Alors, avec ou sans fers?

  • Oui, mon cheval est ferré

  • Non, mon cheval est pieds nus



26 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1 Comment

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
Guest
Jul 09, 2023
Rated 5 out of 5 stars.

Article très instructif Bravo 👍

Like
bottom of page